L’expérience à travers le mouvement “Néo-concret”

L’expérience à travers le mouvement “Néo-concret”

FR

L’expérience à travers le mouvement “Néo-concret”

Le mouvement “Néo-concret” est né de la rupture avec le mouvement de l’art concret, qui a été introduit au Brésil au début des années 50 en s’inspirant de groupes tels que le Bauhaus, De Stijl, le constructivisme soviétique et Ulm.

Contrairement à ceux qui appartenaient au mouvement d’art “Concret” qui voyaient l’art comme une expression rationnelle basée sur des compositions géométriques, les Néo-concretistes croyaient que l’art n’était pas  simplement une représentation statique des formes, mais plutôt que l’art devait aller au-delà, permettant à la subjectivité et au symbolisme de s’épanouir.

À travers leurs œuvres, les artistes du mouvement “Néo-Béton” souhaitent faire de l’art une expérience personnelle et unique entre l’œuvre et le spectateur, plutôt qu’un prototype industriel. Derrière la figure rationnelle de l’”Homme-Moderne”, l’art pourrait expliquer la complexité de l’existence humaine.

Parmi les artistes qui ont intégré le mouvement “Néo-concret” se trouve : Amilcar de Castro, Ferreira Gullar, Franz Weissman, Lygia Clark, Lygia Pape, Reynaldo Jardim et Theon Spanudis.

L’apparition des mouvements d’art concret et néo-concret ont eu un impact significatif sur la vie culturelle brésilienne, dans les arts visuels, la littérature et la musique, définissant l’un des moments les plus importants de l’histoire de l’art brésilien.

Photo de couverture : Hélio Oiticica, Metaesquema, 1958/ Source: Tate Modern, London

EN

L’expérience à travers le mouvement “Néo-concret”

The Neo-Concrete Movement was born of the rupture with the Concrete Movement, which was introduced in Brazil in the early 50s inspired by groups such as Bauhaus, De Stijl, Sovietic Construtivism and Ulm.

Differently from the Concretes that saw art as a rational expression based in geometry compositions, the Neo-concretes believed that art was not only a simply static representation of forms, but rather that art should go beyond it, allowing subjectivity and symbolism to flourish.

Through their artworks, Neo-Concrete artists believes that art should be a personal and unique experience between the artwork and the viewer, rather than an industrial prototype. Behind the rational figure of the “Modern-Man”, art could explain the complexity of human reality.

Some of the artist that integrated the Neo-Concrete Movement were Amilcar de Castro, Ferreira Gullar, Franz Weissman, Lygia Clark, Lygia Pape, Reynaldo Jardim, and Theon Spanudis. 

The appearance of  both Concrete and Neo-Concrete Movements had a significant impact on Brazilian culture life, in the visual arts, literature and music, defining one of the most important moments of Brazilian art history.

Cover picture: Hélio Oiticica, Metaesquema, 1958/ Source: Tate Modern, London

Partagez cet article

Soyez les bienvenus chez nous, “uma Casa Brasileira” !

Objects et histoires que font partie de notre culture

Menu
0