Clarisse Romeiro

Clarisse Romeiro

Clarisse Romeiro est née à São Paulo, ville où elle habite et travaille. Diplômée en design industriel, elle étudie l’expression de la création des motifs depuis 2010, en développant des imprimés exclusifs pour différents supports et usages. Fondatrice de l’Atelier Veredas, sont travail est le résultat d’une recherche approfondie où chaque collection est inspirée par un thème spécifique intimement lié à la culture brésilienne.

“La création de motifs pour moi est totalement liée à l’expérience et au processus créatif. Créer des imprimés, c’est comme une traversée qui me permet de découvrir de nouveaux mondes, de rentrer en lien avec l’Autre, de revisiter mon passé. Quiconque se connecte aux imprimés que je crée, aux dessins que j’imagine, rentre en résonance avec ces autres mondes, ces histoires et ces expériences. Je crois qu’un bon motif a cette fonction : raconter le monde.”
Clarisse Romeiro

L’artiste a remporté plusieurs prix de grand importance au Brésil, tels que :
31e Prix Design « Museu da Casa Brasileira » Design Award avec la collection « Renovação »
32e Prix Design Museu da Casa Brasileira Design Award avec la collection Vagalume
Finaliste du prix Casa Vogue Design Awards 2017 et 2019.

Interview avec l’artiste :

Pour commencer, avez-vous des rituels de création ?
Je n’ai pas de rituel de création unique. Pour chaque projet je développe ma propre méthode. La seule chose que je tiens, et que je fais pour toutes les créations de motifs, c’est de ne pas donner la création de dessin en tant que finis avant de prendre une distance, un moment, qui dure au moins une nuit.

Quand avez-vous décidé d’être artiste ? Quelle a été la raison, le déclencheur de cette décision ?
Tant à la maison qu’à l’école, j’ai toujours aimé tout ce qu’impliquait des créations artistiques et des travaux manuels, en plus d’être quelque chose dans laquelle j’étais me sentais à l’aise.
Faire de l’art a toujours fait partie de mon quotidien, jamais comme une obligation mais plutôt comme quelque chose qui allait de soi. Par conséquent, je peux dire que cette décision a toujours – ou n’a jamais – existé.

Quel artiste, pour vous, incarne la « Brasilidade »? Pourquoi ?
Il y en a tellement, mais là tout de suite, c’est le multi-artiste Novissimoedgar, qui fait l’actualité au Brésil, qui me vient à l’esprit. Il est politique, poétique et authentique ! Compositeur, plasticien, costumier, cinéaste, questionneur, révolutionnaire, excentrique, il est important pour notre culture précisément parce qu’il intègre le Brésil sous ses formes les plus variées.

Comment votre art promeut-il et célèbre-t-il la culture brésilienne ? Comment voyez-vous l’art au Brésil, en termes de soutien culturel, d’intérêts du gouvernement et de la population, de sa propagation, de sa compréhension par ceux qui ne connaissent pas ce pays ?
Travailler avec l’art dans un pays comme le Brésil, en soi, c’est déjà une façon de résister et donc de promouvoir et de célébrer notre culture.

Qu’avez-vous lu, regardé et écouté dernièrement ?
Je lis Metamorfoses d’Emanuelle Coccia, aux éditions Dantès, et je regarde les rencontres que la maison d’édition elle-même promeut avec Ailton Krenak, dans le cycle d’études Selvagem.

Cover photo: Clarisse Romeiro, artiste

Le processus de création des motifs pour Clarisse Romeiro

Partagez cet article

Soyez les bienvenus chez nous, “uma Casa Brasileira” !

Objects et histoires que font partie de notre culture

Menu
0